ActuBob

Analyse personnelle de l'actualité
Subscribe

Un lieu de méditation pas comme les autres…

26 septembre 2009 Par: Bob Lyr Catégorie: Philosophie, Société

… Et pourtant.

S’il existe un endroit qui permet de méditer en toute sérénité…

… L’endroit le plus isolé de la planète, où chacun peut s’y réfugier en savourant un moment de solitude.

En effet, qui n’a pas rêvé de partir sur une île déserte, le jour où le réveil-matin n’a pas sonné la même mélodie que d’habitude ?
Le jour où votre chef de service vous prend la tête parce que le patron lui a pris la sienne ?
Le jour où les enfants jouent un peu plus fort de leurs voix mélodieuses ?
Il existe énormément de raisons d’avoir envie de partir dans un lieu calme et reposant et toutes les excuses sont valables, surtout celle des impôts.

Alors, je vous dévoile le secret du bonheur partiel mais bonheur tout de même.

Lieu, O combien serein ! Qui vous permet de faire une auto-critique sur votre existence sans personne n’en soit informé. Tous les beaux projets que l’on crée, assis sur l’adversité du destin.
Qui vous permet de faire un bilan sur votre vie, ai-je bien épousé(e) le bon mari (ou épouse) ? ai-je le bon travail ? Où irai-je en vacances ? Comment vais-je payer mes impôts (les mots qui fâchent) ?
Mais il y a aussi de douces réflexions : Mes enfants sont adorables. Ma belle-mère est géniale (euh… c’est possible). Je désire être père ou mère de famille. Je vais adopter un chien, un chat ou mieux un enfant. Les grandes décisions d’une vie se prennent ici.

Une multitude de pensées positives ou négatives se développent en ce lieu de silence et de recueillement. Une pièce où l’on refait le monde, ou plus modestement son monde. Lorsque les pensées sont agréable, on traîne en longueur en savourant le temps de cet instant. Il arrive que l’on soit de mauvaise humeur alors on bâcle le problème en se débarrassant très vite de ce qui ne veut pas descendre, de ce qui ne veut pas respecter les lois de gravité de Newton. Le genre : « encore un étron de bloqué, c’est bien mon jour ». Oui, ça arrive aussi.

Alors dans ces moments de triste solitude, on se réfugie dans la lecture des magazines, du journal que l’on n’a pas pu lire le matin ou l’annuaire pour mieux connaître l’humanité, plus modestement ses voisins. La lecture est aussi un refuge qui permet de rendre plus agréable les instants difficiles.

Ce sont…
… les toilettes, les chiottes, les water-closed.
Bien sûr, cette fin n’est très romantique mais quel bonheur où enfin l’étron se débloque et fait « ploc ».

1 Trackbacks/Pingbacks

  1. Boblyr sur Blogasty 26 09 09

déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.