ActuBob

Analyse personnelle de l'actualité
Subscribe

Archive de ‘Afrique’

Zimbabwe : Elections, chronique d’une

juillet 17, 2008 By: Bob Lyr Category: Zimbabwe

Zimbabwe, élection de la terreur

Mai 2008

5 mai 2008, Morgan Tsvangirai, chef de file de l’opposition a officiellement remporté les élections législatives du 29 mars 2008 mais il n’a pas obtenu la majorité absolu à la présidentielle. Un second devra être organisée. Robert Mugabe : 43,2% des voix – Morgan Tsvangirai : 47,9%.

Source : Afrik.com – Hanan Ben Rhouma
Zimbabwe : vers un règlement de la crise électorale ?

9 mai, le retour des vétérans. Ils viennent à la rescousse de Robert Mugabe. Ce qui plonge le Zimbabwe dans une grave crise sociale. Les vétérans de la guerre de libération devraient apporter un soutien inconditionnel à leur leader.

Source : Afrik.com – Falila Gbadamassi
Zimbabwe : les vétérans, le bouclier de Robert Mugabe

10 mai 2008,  Morgan Tsvangirai annonce que l’opposition participera au second tour des élections, malgré les risques de fraudes.

Source : Afik.com – Panapress
Zimbabwe : l’opposition participera au second tour de l’élection présidentielle

16 mai 2008, L’opposition juge la date du second tour « illégal ». La date a été fixée au 27 juin 2008 au lieu du 23 mai, soit 5 semaines après le premier tour. pendant ce temps les violences se multiplies et 40 militants du MDC ont été tués.

Source : Afrik.com – Hanan Ben Rhouma
Zimbabwe : l’opposition hostile à la date fixée pour le second tour de la présidentielle

22 mai 2008, Si on ajoute les violences xénophobes en Afrique du Sud contre les étrangers, accusés d’êtres responsables du chômage en Afrique du Sud, parmi eux beaucoup de ressortissants du Zimbabwe (pays voisins) qui ont fuient la récession économique (pour certains, 8 ans d’exil). La situation ne va pas en s’améliorant.

Source : Afrik.com par Falila Gbadamassi
Afrique du Sud : l’armée au secours des étrangers

25 mai 2008, Le Mozambique et le Zimbabwe entament le rapatriement « volontaire » de leurs ressortissants. Pour les ressortissants du Zimbabwe, entre 800 000 et 3 millions seraient en Afrique du Sud.

Source : Afrik.com – partenaire IRIN (Agence de presse des Nations Unies).
Des pays africains rapatrient leurs ressortissants d’Afrique du Sud

Je doute que certains d’entre veuillent rentrés même si les risques xénophobes existent car les risques politiques actuelles au Zimbabwe ne garantissent pas la sécurité des opposants.

Le 26 mai 2008, on craignait des violences post-électorales avec des risques de guerres civiles, selon les associations de défenses des droits humains.

De plus, la transition du Zimbabwe vers la démocratie a été prise en otages, selon un rapport publié le 21 mai 2008 par l’International Crisis Group (ICG), une cellule de réflexion implantée à Bruxelles.

Source : Afrik.com – partenaire IRIN (Agence de presse des Nations Unies).
Zimbabwe : Crainte de coup d’Etat, de loi martiale, ou même de guerre.

Je me demande à quoi sert l’ICG, à part réfléchir et faire des rapports qui ne mènent à rien. Comme la majorité des groupes dit « de réflexion ».

Toujours le 26 mai, Morgan Tsvangirai revient d’Afrique du Sud malgré les menaces de mort qui pèsent sur lui. Le leader du Mouvement pour le Changement Démocratique (MDC) assure se sentir en sécurité.

Source :Afrik.com – Hanan Ben Rhouma
Mugabe-Tsvangirai : campagne de second tour explosive au Zimbabwe

La sécurité c’est comme la liberté, encore de l’utopie.

Bob

Zimbabwe : Elections, chronique d’une

juillet 05, 2008 By: Bob Lyr Category: Zimbabwe

Zimbabwe, élection de la terreur

Avril 2008

2 avril 2008 – Rumeurs de la défaite de Robert Mugabe

Les résultats officiels devaient êtres proclamés 24 heures après la fermeture des bureaux de vote. La Commission électorale du Zimbabwe (ZEC) à tentée de justifier se retard à une forte augmentation du nombres d’électeurs.

– En général, lorsque des élections sont organisées, on tient compte par avance, du nombre d’électeurs et des difficultés que cela pourraient poser. Mais pas au Zimbabwe, ils ont été pris au dépourvu. Pourquoi pas.

Source : Afrik.com – par Panapress
Fortes rumeurs de défaite de Mugabe au Zimbabwe.

3 avril 2008 – 5 jours après les élections, toujours pas de résultats.

La Commission électorale dans le regard de tous. Les résultats ce font attendre et l’opposition (MDC – Mouvement Démocratique pour le Changement) estime avoir remporté les élections avec 50,3 % des suffrages mais d’après la loi électorale, il faut 51 % des voix pour être élu au premier tour.

Source : Afrik.com – par Fabien Mollon
Zimbabwe : les deux camps se préparent à un second tour.

4 avril 2008 – La police a arrêté deux journalistes étrangers et saccagé les locaux de l’opposition.

Le Mouvement pour le changement démocratique (MDC, opposition) a déposé vendredi un recours en urgence visant à obliger la commission électorale à publier les résultats de l’élection présidentielle, six jours après le scrutin. De son côté, le bureau politique du parti au pouvoir s’est réuni pour définir une stratégie de contre-attaque, tandis que le régime multiplie les intimidations.

Source : Afrik.com – par Fabien Mollon
Zimbabwe : le régime et l’opposition fourbissent leurs armes.

7 avril 2008 – La Commission électorale discréditée par l’opposition et le gouvernement.

Huit jours après le scrutin, les résultats ne sont toujours pas connus. L’opposition juge qu’il est grand temps de publier les résultats et demande à la Haute cour de justice d’intervenir auprès de la commission électorale. De son côté, le parti du président sortant l’accuse d’avoir commis des erreurs et demande le recomptage des voix. L’opposition craint une montée de violence.

Source : Afrik.com – par Natalie Forite
La commission électorale du Zimbabwe discréditée.

Pour comprendre le présent, un peu d’histoire.
Par la rédaction d’Afrik.com.

De la Rhodésie au Zimbabwe, retour sur une période de transition

11 avril 2008 – L’Afrique australe s’inquiète.

Les dirigeants africains de la région se préoccupe de la situation électorale et humaines. Ils se réuniront le samedi 12 avril, à Lusaka en Zambie.
La rencontre s’annonce mouvementée : Robert Mugabe et Morgan Tsvangirai devraient s’y retrouver.

Source : Afrik.com par Hanan Ben Rhouma
L’Afrique australe au chevet du Zimbabwe.

14 avril 2008 – Le sommet de la SADC sans effet.

La justice zimbabwéenne a rejeté, lundi, le recours de l’opposition demandant la publication immédiate des résultats de l’élection présidentielle. Une mauvaise nouvelle pour Morgan Tsvangirai, l’opposant de Robert Mugabe, qui s’ajoute à une autre : le recomptage des voix dans 23 circonscriptions. L’opposition s’insurge et appelle à la grève générale dès mardi.

Malgré la tenue du sommet de la Communauté pour la Développement de l’Afrique australe (SADC) à Lusaka (Zambie), samedi et dimanche. Celui-ci a débouché sur une série de recommandations visant à mettre fin à l’instabilité politique au Zimbabwe.
Mais ce ne sont que des recommandations et Robert Mugabe ne s’y est pas rendu.

Source : Afrik.com par Hanan Ben Rhouma
Nouvelle impasse au Zimbabwe.

18 avril 2008 – Mugabe célèbre l’indépendance.

Alors que le Zimbabwe est en pleine crise électorale, vendredi, à l’occasion du 28ème anniversaire de l’indépendance, le Président Robert Mugabe a souligné son rôle dans la création de la démocratie actuellement en place, basée selon lui sur « le vote universel et le rejet des discriminations raciales ».
Fustigeant les britanniques et l’opposition, en accusant les premiers d’avoir acheter Morgan Tsvangirai et les élections.

Source : Afrik.com par Lucas Radicella
Zimbabwe : Mugabe célèbre l’indépendance en éreintant les Britanniques et l’opposition.

20 avril 2008 – Robert Mugabe préparerait l’ après élections.

L’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, a accusé samedi le parti au pouvoir au Zimbabwe, la ZANU-PF, d’avoir créé un réseau de centres de détention pour soumettre les militants de l’opposition, tout comme de simples citoyens, à des passages à tabac, des actes de torture et des intimidations.

Source : Afrik .com – par Panapress.
La torture et la violence se développent au Zimbabwe.

21 avril 2008 – Le processus de recomptage serait truqué.

Un député sud-africain membre des observateurs déclare que le processus de recomptage est faussé par des manipulations du Gouvernement. Dans le même temps, AfriForum, une organisation des droits de l’homme proteste contre l’achat d’armes en Chine destinées aux forces de sécurité du Zimbabwe.

« Pendant ce temps la Chine s’en mêle en vendant des armes au gouvernement actuel. Après les actes contre les moines tibétains et la bouffonnerie de la flamme olympique, les chinois encouragent et soutiennent tout les dictateurs. » – par Moi.

Source : Afrik.com –  par Panapress.
Manipulation électorale, achat d’armes en Chine, le climat se tend au Zimbabwe.

22 avril 2008 – Confirmation des ventes d’armes.

Le gouvernement du Zimbabwe a confirmé qu’un bateau chinois refoulé d’Afrique du Sud cette semaine, transportait des armes destinées aux institutions en charge de la sécurité dans le pays.

« L’achat d’armes auprès de n’importe qui pour nous défendre relève de notre droit souverain », a déclaré M. Chinamasa.

« Peut être mais qui menace le Zimbabwe, aujourd’hui. Personne, sauf l’opposition, qui serait une menace pour Robert Mugabé.
A quoi vont servir ses armes ? » par Moi.

Source : Afrik.com – par Panapress.
Le Zimbabwe confirme avoir importé des armes de Chine.

25 avril 2008 – Robert Mugabe perd ses soutiens traditionnels et se met la communauté internationale à dos.

Le président du Zimbabwe, qui refuse d’admettre sa défaite aux élections et bloque la publication des résultats des présidentielles depuis presque un mois, perd sa crédibilité et voit ses principaux soutiens, notamment la Chine et la Communauté de développement d’Afrique australe, le lâcher un à un. De plus en plus isolé, Robert Mugabe s’est vu contraint de proposer un gouvernement d’union à l’opposition qui revendique la victoire. Cependant, il maintient sur cette dernière une forte pression policière.

Source : Afrik.com par Natalie Forite.
Zimbabwe : Mugabe, acculé, va-t-il capituler ?

30 avril 2008 – Tiens c’est la saint Robert.

Une tribune de Rejoice Ngwenya, écrivain zimbabwéen.

Le Président Hu Jintao avait promis 5 milliards de dollars US en prêts et crédits sur trois ans à cinquante chefs d’Etat africains au sommet Chine-Afrique à Pékin. Mais personne ne se doutait que ce geste bienveillant comprenait un cargo contenant 3 millions de munitions, 1500 grenades à propulsion et 2500 mortiers destinés au Zimbabwe…

Source : Afrik.com
L’ombre de la Chine dans la crise au Zimbabwe.

Bob.

Zimbabwe : Elections, chronique d’une

juillet 02, 2008 By: Bob Lyr Category: Zimbabwe

Zimbabwe, élection de la terreur

Mars 2008

28 mars 2008, Les élections générales, samedi au Zimbabwe, promettent de se dérouler dans une transparence toute relative. En effet, médias et observateurs triés sur le volet, police et armées dans les bureaux de votes.

…ceux « qui abusent de la courtoisie et de l’hospitalité de ce beau Zimbabwe, qui viennent pour autre chose que la couverture des élections, devraient faire leurs valises, s’en aller et nous laisser en paix », a déclaré le ministre de l’Information Sikhanyiso Ndlovu.
…« Le gouvernement n’accueillera pas aimablement cette propagande impérialiste », a-t-il ajouté.

Pas étonnant que les médias comme la BBC, CNN, l’agence Associated Press ou le New York Times ont vu leurs demandes d’accréditation refusées.

Etat d’alerte maximale

Aucun trouble ne sera toléré ni dans la presse, ni dans la rue.
« Nous décourageons toutes les actions qui pourraient conduire à l’anarchie », a déclaré mercredi le chef de la police, au nom également de l’armée, des services pénitentiaires et du renseignement.
« Tous ceux qui ont mis de l’huile sur le feu, évoquant des violences du style de celles du Kenya, doivent comprendre que la violence est un pauvre substitut à l’intelligence et un monstre qui peut dévorer son propre créateur. »

J’aime bien cette expression « la violence… /…/ …est un monstre qui peut dévorer son créateur ». Et violence engendré par Robert Mugabe, dévora-t’elle son créateur ? Faut espérer, sinon pauvre peuple.

Une économie moribonde

Le bilan économique et social du président sortant parle de lui-même : taux d’inflation annuel de 100.000%, taux de chômage de 80%, pénurie de médicaments et des produits de première nécessité, croissance de -6%, espérance de vie de 39 ans…

Source : Afrik.com – par Fabien Mollon
Zimbabwe : l’alternance n’est pas au programme de Mugabe.

Comment peut-on continuer avec le même personnage et même gouvernement à la tête d’un état, qui ne pourra se redressé que dans 15 à 30 ans ?
Le changement ne pourra commencer que si et seulement si, il y avait changement. Ce qui est loin d’être le cas.

31 mars 2008

Alors que les résultats officiels ne sont pas encore annoncés, l’opposition proclame sa victoire électorale. Selon le MDC (Mouvement Démocratique pour le Changement) Morgan Tsvangirai aurait remporté 60% des suffrages, contre 30% pour le président sortant Robert Mugabe.

Le secrétaire général du MDC, Tendai Biti, annonçait : « Mugabe a perdu l’élection. Chacun sait que personne n’a voté pour Mugabe, mais ils essaient maintenant de mitonner un résultat qui lui sera favorable. »

Intimidations du gouvernement

Déclarations qui n’ont pas plaisir au régime, avertissant l’opposition que toutes déclarations précoces équivalait à une tentative de coup d’état.
Le porte-parole du gouvernement, George Charamba, a déclaré dans les colonnes du Sunday Mail : « Et nous savons tous comment on répond aux coups d’Etat ». dan s la nuit de dimanche à lundi les forces de police anti-émeutes se déployaient.
Le quotidien Herald, proche du pouvoir, accuse l’opposition d’avoir « préparé ses partisans à la violence en préemptant les résultats et en revendiquant la victoire ».

Allons vers la violence ?

Source : Afrik.com – par Fabien Mollon
Zimbabwe : l’opposition s’annonce victorieuse.

Bob.

THIADIAYE

juin 10, 2008 By: Bob Lyr Category: Sénégal

Il faut toute une ville pour construire une ville

    Un blog pour présenter la vie d’une ville au Sénégal, Thiadiaye. Ville d’un peu plus de 12 000 habitants, qui se développement pas sa volonté d’exister. Où les êtres humains ne veulent pas perdre leurs identités.

    En créant se blog, elle montre au monde que les habitants ne veulent pas êtres des laissés pour compte. Faites la visite de Thiadiaye à travers ce blog. Vous y découvrirai ce que « vivre dur » signifie. Malgré tout, les habitants ne laissent pas abattre. Bien sûr, il y a des candidats au départ comme dans tout pays où la misère règne. J’espère qu’un jour, j’aurai les moyens d’aller sur place. En attendant je me contente d’internet pour avoir des nouvelles. Lorsque je regarde le marché de Thiadiaye, qui est le coeur économique d’une ville, je sais qu’il y a tant à faire pour permettre à des êtres humains de vivre humainement.

    Quand j’entends les absurdité sur l’immigration et les reconduites aux frontières, j’explose. Car si on veut vraiment faire quelques choses, ce n’est pas en expulsant les désespérés mais en aidant sur place. N’oubliez jamais que c’est à cause de la colonisation (notamment française) que cette situation existe en Afrique. En effet, lorsque les décisions de rendre l’indépendance aux peuples africains (dont le Sénégal). Il y a eu abandon quasi total de cette humanité que l’on ne considérait pas comme telle. Abandon, sauf pour les intérêts économique agricole et minier qui ont continuer d’être sous la gérance des français (et qui le sont encore). De façon indirecte, on continu d’exploiter cette humanité.

    Souhaitant une réelle prise de conscience de l’absurdité qui se passe en Afrique.

Bob.

Pétrole et Nourriture

juin 06, 2008 By: Bob Lyr Category: Sénégal

Les deux mamelles de la dictature économique

    Pendant que l’on discute à Rome pour des aides alimentaires aux profits des pays africains comme le Sénégal. Où essaye de transformer, un peu plus les pays souffrant de la faim, en mendiant permanent de l’aide alimentaire d’urgence. Le but recherché semble être la dépendance, peut être que les économistes de la mondialisation ne supporte pas l’abolition de l’esclavage et s’évertue à préserver ce qu’ils ont perdus.
Source : Souleymane Dieye – 4 jours… et Wade ne veut pas…

    Le prix du pétrole provoque des problèmes d’alimentation en énergie. Là encore, quel est le but rechercher en asphyxiant les pays défavorisés. Ces problèmes de distributions électriques impliquent l’utilisation de groupes électrogènes (notamment à Dakar – Sénégal) et ce depuis plusieurs jours. le pétrole étant de plus en plus cher, on se rabat sur les bougies. En plus de ces délestages, il y a souvent des coupures provisoires, mais certaines et traumatisante, d’eau dans certains quartiers de la capital sénégalaise. Je ne parle pas des quartiers riches, bien sûr.
Source : Délestage à Dakar et Dakar encore dans le noir

    Mais pendant que les grands patrons de l’économie énergétique s’en mettent plein les poches, l’Europe vit une crise énergétique avec des difficultés croissantes. Bien sûr, c’est sans rapport avec la gravité africaine mais si nous associons les évènements entre eux, les êtres humains, où qu’ils soient, sont vraiment du bétail économique et électorale. Même si l’Europe n’est pas (encore) confronté à des problèmes alimentaires (quoi que, en France, de plus en plus de personnes ayant un travail, font les poubelles), ce bordel planétaire est dirigé volontairement d’en haut. Si la situation mondiale se dégrade encore, alors je pense que nous serons confronté à un génocide alimentaire avec prémiditaton. Génocide qui a déjà commencé depuis près de trente ans. En effet, la première fois que j’ai entendu parlé de la famine au Darfour, j’avais 11 ans. On a beau accuser les conditions climatiques ou les rebelles, en 30 ans, à part envoyer des sacs de farines, rien n’a été fait pour permettre à ces êtres humains de développer leurs indépendances alimentaires. Si les rebelles du Darfour sont un problème, aujourd’hui, car c’est l’anarchie totale, il ne faut pas oublier qu’ils sont les fils et petits fils des rescapés des précédentes famines.

Source Sénégal : Blog GrandPlace – Souleymane DIEYE.

Bob.