ActuBob

Analyse personnelle de l'actualité
Subscribe

Archive de ‘Politique’

Communiqué de presse : ASPAS – Accidents de chasse : les chasseurs censurent le débat, Borloo obtempère !

septembre 11, 2010 By: Bob Lyr Category: Communiqué de presse, Environnement, France, Nature - Environnement, Politique, Société

Pour info,
De nouveaux accidents depuis…La casse continue : un enfant tué par un chasseur, de nouveaux blessés, et le ministère n’entend pas…
5 accidents : 4 blessés, 2 morts dont un enfant de 10 ans ! Le premier bilan ci-joint.

RAPPEL :

Communiqué de presse
Mercredi 08 septembre 2010


Accidents de chasse :
les chasseurs censurent le débat,
Borloo obtempère !


 
Ouverture de la chasse, ou bien ouverture de la casse ? On compte déjà trois accidents de chasse, dont un mortel, sur les chasses à ouverture anticipée, alors que l’ouverture générale n’a pas encore eu lieu. L’ASPAS, qui propose des solutions réalistes, est exclue des débats.

A la veille de l’ouverture générale, le ministre de l’écologie organise une réunion sur la « cohabitation » avec la chasse. Mais ne siègeront que les associations de la table ronde chasse ! Aucune structure représentant les autres usagers de la nature (randonneurs, vététistes, cavaliers, ramasseurs de champignons etc.). Ni l’ASPAS, face à qui le ministre s’était pourtant engagé. En effet, l’ASPAS est très en pointe sur ce sujet, et  travaille depuis des années avec ces autres usagers de la nature, des victimes et familles de victimes d’accidents de chasse !
 
Le 10 février dernier, l’ASPAS remettait plus de 250 000 signatures à Jean-Louis Borloo, ministre de l’écologie pour lui demander le dimanche sans chasse et d’autres mesures efficaces pour enrayer ce mal bien français : les accidents de chasse. Le ministre s’était alors engagé à ouvrir un vrai débat et à prendre, enfin, des mesures innovantes. On les attend.
 
Comment expliquer cette absence soudaine de l’ASPAS ? Son Président, Pierre Athanaze, ancien administrateur de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, et grand connaisseur du dossier, n’a rien d’un dangereux extrémiste. Mais les chasseurs semblent fuir le dialogue. De très fortes pressions ont été exercées contre l’ASPAS par la fédération nationale des chasseurs et par le président de l’ONCFS Henri Sabarot (ex numéro 2 du parti « jusqu’au-boutiste » Chasse Pêche Nature et Tradition…). Pourtant, un établissement public comme l’ONCFS, sous tutelle des ministères de l’écologie et de l’Agriculture, se doit (se devrait…) d’une neutralité exemplaire sur un tel dossier.
 
L’ASPAS condamne l’attitude partisane de Jean-Louis Borloo. Celui-ci a été très enclin à prendre un décret de délit d’entrave à la chasse, pour deux ou trois chasses à courre dérangées chaque année par des militants de la cause animale, mais il ne fait rien pour éviter des centaines d’accidents de chasse et des dizaines de morts chaque année suite aux « traditionnels » accidents de chasse. Pour complaire aux intransigeants dirigeants de la chasse française, le responsable de l’écologie enterre le dossier en organisant une réunion de « cohabitation » où les principaux contradicteurs ont été « évités ».

Contact presse : Pierre Athanaze, Président de l’ASPAS, tél. 06 08 18 54 55

Association pour la Protection des Animaux Sauvages – www.aspas-nature.org
Membre du Bureau Européen de l’Environnement – Bruxelles
B.P. 505 – 26401 CREST Cedex – France Tel. 04 75 25 10 00 – Fax. 04 75 76 77 58 –
info[at]aspas-nature[pt]org
Association reconnue d’utilité publique par arrêté préfectoral du 11 décembre 2008 (JORF n°0067 du 20/03/09)
Association 100% indépendante


Mort d’une policière municipale

mai 22, 2010 By: Bob Lyr Category: France, Politique

Il y a des jours tristes.

Ce que je trouve de plus triste, c’est la présence de Monsieur Sarkosi aux obsèques.
Curieusement, Monsieur le Président de la République sort de son antre uniquement pour les enterrements. Lorsque des gens crient leur détresse dans la rue, il envoi les CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité).
Encore une légion d’honneur à titre posthume. C’est les moins chers car pas de pensions à verser.

C’est vrai que le dialogue est plus facile avec les morts qu’avec les vivants. Il n’y a pas de répondant.

J’en conclu que le dicton de Monsieur Sarkosi Nicolas est :

« Si tu ne veut pas entendre la foule hurler, promènes toi dans les cimetières.« 

Le blog du mardi – Politique avec « Plume de presse » d’Olivier Bonnet.

mai 04, 2010 By: Bob Lyr Category: Blog du mardi, France, Politique

Plume de presse d’Olivier Bonnet

« Le blog sabre au clair d’un journaliste engagé« 

Journaliste aux écrits sabrant et pertinent.

Certains aimeront, d’autres pas.

J’apprécie ses articles et je le dis.

Comme cet article sur « Hadopi », tout frais (3 mai 2010) : « Hadopi : Sarkozy n’a pas encore nommé un de ses proches, si ? Si. »

Une autorité « indépendante » et des « nominations irréprochables »…

Et bien d’autres articles encore, tous aussi intéressants que pertinents.

Plume de presse : http://www.plumedepresse.net/

Olivier Bonnet : http://www.plumedepresse.net/spip.php?auteur2

C’est tout pour aujourd’hui.

A mardi prochain.

Bob Lyr

Communiqué de presse : ASPAS

avril 29, 2010 By: Bob Lyr Category: Communiqué de presse, France, Nature - Environnement, Politique, Protection animal, Société

Lorsque les solutions de l’État sont pires que les dégâts !

Tuer un loup est inutile, désastreux et dangereux

Encore une autorisation de destruction de loup accordée par les pouvoirs publics ! Combien de temps encore l’État se servira du loup comme bouc émissaire de la crise de la filière ovine ? Combien de temps pour qu’enfin les affirmations et propositions des spécialistes du loup soient reconnues et mises en place par les services de l’État ? L’Association pour La Protection des Animaux Sauvages condamne fermement la politique anti-loup relayée par le gouvernement.

Le préfet des Hautes-Alpes vient d’autoriser des « tirs de défense » à l’encontre des loups sur la commune d’Esparron. Ce qui constitue une très grave erreur. À l’encontre des loups, bien sûr, mais également à l’encontre des éleveurs et de leurs troupeaux !

Il est bien connu, et reconnu par tous les spécialistes de cette espèce, que de tuer un ou des loups d’une meute ne peut que conduire à la désorganisation de cette dernière. Cela a été vérifié de maintes fois !

Sur cette même commune, en décembre dernier, un chasseur a cru bon de rajouter cette espèce protégée à son tableau de chasse. Grand mal lui en a pris. Il a été condamné par la justice. Les attaques récentes sur les troupeaux de moutons ne sont que le résultat de l’éclatement de la meute, imputable à ce braconnage. La destruction d’un nouveau loup de cette meute ne pourra qu’augmenter la prédation sur les troupeaux. Si cette nouvelle autorisation de destruction d’un loup est un grave déni de la réalité biologique (grotesque en cette « année de la biodiversité » chère à notre ministère de l’Écologie) il constitue une très grave « erreur » vis-à-vis des éleveurs locaux. Ces derniers sont instrumentalisés par les pouvoirs publics qui agitent régulièrement le chiffon rouge du retour du loup, mais restent sans réponse face au désarroi du monde agricole en général. À celui de la filière ovine en particulier.

Le loup ne saurait cacher l’inaction des pouvoirs publics face à la crise agricole. La destruction d’un loup, censée calmer pour quelque temps des éleveurs excédés par la crise, aura des effets contraires.

L’ASPAS rappelle, s’il en est encore besoin, qu’il existe des mesures de protection de troupeaux, et qu’elles se montrent efficaces dans les autres pays.

Combien de loups devront payer encore ce jeu de dupes ? Combien de temps les responsables de la filière ovine feront-ils semblant d’être dupes ?

Voir en ligne : www.aspas-nature.org

Contact presse : Pierre Athanaze (Président de l’ASPAS)
Tél. 06 08 18 54 55

Source : www.loup.org

Association pour la Protection des Animaux Sauvages – www.aspas-nature.org
Membre du Bureau Européen de l’Environnement – Bruxelles
B.P. 505 – 26401 CREST Cedex – France Tel. 04 75 25 10 00 – Fax. 04 75 76 77 58 –
info@aspas-nature.org
Association reconnue d’utilité publique par arrêté préfectoral du 11 décembre 2008 (JORF n°0067 du 20/03/09)
Association 100% indépendante

Communiqué de presse : Etudiant pour un tibet libre.

avril 22, 2010 By: Bob Lyr Category: Asie, Chine, Communiqué de presse, France, Humanitaire, Politique, tibet

Communiqué de presse.

PARIS, dimanche 25 avril : Vingtième-et-unième anniversaire de Gendun Choekyi Nyima, le XI Panchen Lama disparu à l\’âge de 6 ans.
Guendun Choekyi Nyima, l’actuel Panchen Lama, est né le 25 avril 1989 à Lhari dans le district de Nagtchou. Il est le plus jeune prisonnier politique au monde. Son crime : être né Tibétain et surtout être la plus haute autorité spirituelle du Tibet après le Dalaï Lama. Le 25 avril, il aura 21 ans et aura passé presque trois quarts de sa vie en prison. Il est le symbole même de la violation des droits de l’enfant par le gouvernement chinois. Nous exigeons sa libération immédiate, ainsi que celle de tous-tes les prisonniers-ères politiques tibétain-es. Nous demandons aux autorités chinoises de lever le silence sur les lieux et conditions de détentions du Panchen Lama et de ses proches.

Rassemblement le dimanche 25 avril 2010 à partir de 13h30 à la Place St-Michel (Metro-RER St Michel).

LIBERTÉ POUR LE TIBET ! LIBERTÉ POUR LE PANCHEN LAMA ! LIBERTÉ POUR TOUS-TES LES PRISONNIER-ÈRES POLITIQUE TIBÉTAIN-ES !

Nous nous joindrons ensuite au rassemblement organisé par la Communauté Tibétaine de France place du Trocadéro : http://www.tibetan.fr/?Dimanche-25-avril-un-rassemblement