ActuBob

Analyse personnelle de l'actualité
Subscribe

Archive de ‘droits des femmes’

Universalité des Jeux Olympiques – Pas prêt d’arriver.

avril 03, 2010 By: Bob Lyr Category: droits des femmes, droits-de-l'homme, Handicapes, Humanité, Sport

On dit que les J.O. sont universels.
De qui se moque-t-on ?

Je l’ai constaté pendant les J.O. d’été, en 2004 car j’ai boycotté ceux de Pékin 2008 mais je pense qu’il s’est produit le même phénomène.
Confirmé en 2010 à Vancouver.
Il en sera de même en 2012 à Londres.

Explications de texte.

Lorsque l’on parle d’universalité et d’humanisme, on ne doit pas dissocier les être humains qui sont concernés. Mais personne ne semble avoir relevé un détail important et portant atteinte au respect de l’égalité de droits des Êtres Humains participants aux J.O. En effet, il y a deux Jeux Olympiques, ceux des valides et ceux des handicapés.

Je constate que l’on sépare les deux avec une différences importantes dans la couverture médiatique. Des heures de transmissions en directes pour les valides avec un maximum de publicités. Et quelques informations éparses pour les non-valides. Informations transmises uniquement si les athlètes gagnent des médailles, sinon on tire la chasse d’eau. Combien de médailles Olympiques, les athlètes français ont gagnés ? Selon, les informations nationales, deux ou trois. Aucune retransmission de l’ouverture et de la clôture des J.O. handisport. Quelques photos, peut être mais je n’en ai pas vu. Ce qui est sûr, pas de direct.

Ce qui prouve que pour les connards du C.I.O (Comité International Olympique), les handicapés ne sont pas des Êtres Humains dignes de participer en même temps que les athlètes valides. Ils n’ont pas le droits à la même fête, pas le droit de défiler dans le stade en même temps que les autres, pas le droit à la même couverture télévisuelle.
Les performances sont nettement inférieures donc moins intéressantes pour les sponsors. Donc moins intéressantes pour la presse qui ne vie que par la publicité. De ce fait, on transforme les heures de directs en minutes d’informations éphémères sous la condition de résultat. Dans le cas contraire, silence radio. Pas la peine de craquer du fric pour des handicapés.

Hypocrisie économique.

Les dirigeants du C.I.O vous diront qu’il est difficile, voir impossible, d’organiser matériellement des J.O avec tout le monde. Il faut de la place, etc… et des sous… surtout. Lâcheté et bouffonnerie économique, les handicapés ne sont pas rentables et ils coûtent chers.

Bien sûr qu’ils coûtent chers. Ils sont handicapés dans la vie, dans le travail, dans les transports, dans les médias, dans le sport, dans la publicité. Alors pourquoi se faire chier avec eux ? C’est déjà bien que l’on organise des J.O pour eux, non ? Ils doivent s’en contenter. D’ailleurs, ils s’en contentent.

Ma conclusion.

Les Jeux Olympiques seront vraiment universels et humains, le jour où les handicapés participeront en même temps que les valides à cette fête avec la même couverture médiatique du direct, les mêmes sponsors, le même publique et qu’ils participeront, en même temps que les valides, à l’ouverture et de la clôture des Jeux Olympiques. Certes, cela fera du monde dans le stade mais quel magnifique spectacle humain ça sera, lorsque l’on admirera tous ces athlètes ensembles sans distinction et à égalité de droit.

En attendant ce jour qui ne viendra probablement jamais, j’en conclus que les Jeux Olympiques ne sont qu’une vaste bouffonnerie commerciale.

Bob Lyr

Décret : Journée du droit des femmes

mars 09, 2010 By: Bob Lyr Category: droits des femmes, droits-de-l'homme, Politique, Société

Avis officiel
Décret Organique

La République de l’ActuBob, décrète officiellement que la journée internationale du droit des femmes sera du 1er janvier au 31 décembre,
créée et instaure la journée internationale des droits des hommes qui se fêtera le 29 février de chaque année.

Ce décret est absolu en vertu du régime dictatorial de la République.
Il est promulgué et publié dans ce journal officiel.

Fait le 9 mars 2010 pour l’éternité.

N’en déplaise aux politiques véreux, de « droite » comme des « gauche ».