ActuBob

Analyse personnelle de l'actualité
Subscribe

Copenhague 2009 : Echec et mat

décembre 26, 2009 By: Bob Lyr Category: Environnement, Politique, Société

Copenhague, c’est comme Capri. C’est fini.

Mais on parle encore de Capri, le romantisme et surtout la jetset qui va se faire chier de temps en temps là-bas.
Curieusement, on entends plus parler du Sommet de Copenhague. C’est vrai qu’un sommet au niveau de la mer, c’est rare.

En attendant, j’ai beau chercher. Rien.
Bien sûr, il y a quelques réactions mais dans l’ensemble c’est le silence radio. C’est la raison pour laquelle je ne mettrais aucun lien sur cet article. Ce n’est pas l’accord bidon qui changera quelque chose à ce problème de divergence de point du vue entre les intérêts économique et les intérêts de la vie. L’argent est bien le plus puissant. On peut constater que l’humanité est devenue esclave de sa propre création, le fric.

Je préfère perdre de l’argent que de perdre ma dignité. Mais ce n’est pas le cas des lobbies économico-financier (Investisseurs boursier), qui préfèrent perdre la planète plutôt que du fric. Ce serait perdre la puissance. Ce qui prouve que les gouvernants n’ont aucun pouvoir de décision. Ils ne sont que les instruments du pognons. Plus les jours passent et plus je me sens conforter dans ma volonté de continuer ma grève électorale illimitée. Et je pense, de plus en plus, qu’une grève électorale générale serait la meilleur solution pour faire comprendre à ces bouffons de politiques (notamment, les candidats aux prochaines élections régionales, en France), que l’on ne doit pas faire un commerce de la conscience humaine.

Faites et pensez ce que voulez mais en ce qui me concerne, je déclare et continu la Grève Électorale Illimitée contre la Connerie (GIEC, je sens que M. Allègre ne va pas aimer. Lui qui est persuadé que la terre se refroidie).

J’en appelle à une grève électorale générale. Pour ceux à qui sa plait, bienvenue au club. Pour les autres, continuez de payer.
Le sommet de Copenhague 2009, c’était comme le Grenelle de l’Environnement en France, un projet mort-né.
2010 sera l’enfer de la TERRE, rien à attendre, rien à espérer.

Bob Lyr

Slam ou poésie ?

novembre 27, 2009 By: Bob Lyr Category: poésie, Société

Slam ou poésie ?

Dans ce monde absurde
L’argent manipule les cerveaux
Comme de bons esclaves
Nous suivons son chemin

Pour quelques billets
Sont déclarés des guerres
Géants parmi les nains
Nous sommes conditionnés

Pas assez de nourritures
Pour toute l’humanité
On met dans les jardins
Des personnages de plâtre

De toutes les énergies
Celle que nous avons
Nous donne la volonté
De rester endormis

Cette planète est condamnée
Que verront nos enfants ?
Des jeux vidéo, sans doute
Le futur est meurtri.

Enfants de terriens
N’écoutez pas ce cri.
Mourrez sur vos écrans
Dans votre virtualité.

Je connais vos reproches
Aucun vers ne riment avec l’autre.
Est-ce que les êtres humains
Riment avec la vie ?

Bob Lyr

Copenhague 2009 – Ultimatum climatique, faut pas rêver

novembre 10, 2009 By: Bob Lyr Category: Environnement, Politique

La planète ne se réchauffe pas, elle se refroidit.

Telle est l’affirmation d’une partie des experts. Ce qui n’est pas surprenant en période de crise économique. En effet, de mettre en place des mesures contre les émissions de Gaz à Effets de Serre coûteraient très cher aux industries (principalement américaines et chinoises).

Pourtant, les glaciers et la banquise fondent à vue d’œil.

Curieusement depuis quelques semaines, des voix « scientifiques » donnent un avis contraire.
La planète se refroidit.

La guerre économique du réchauffement climatique est commencée.


Pour rigoler, je vais être très léger et rester dans un domaine franco-français. Vous allez comprendre qu’ils se foutent complètement des conséquences écologiques.
Un rapport (tous les rapports de l’Onerc (Observatoire national sur les Effets du Réchauffement Climatique) ici) a été remis la semaine dernière à monsieur Jean-Louis Borloo, notre cher sinistre de l’écologie. Rapport très alarmant qui annonce des « coûts » annuels de plusieurs milliards d’Euros par an en France, si rien n’est fait. Je pense que si il n’était pas question d’argent, ce rapport ne serait pas inquiétant.
Même si l’on fait mention des conséquences écologiques, tout est ramener à la notion de coûts. Conséquences sur les vignes et la qualité du vin (bande d’ivrogne), sur le tourisme, etc…

Pourquoi se prendre la tête avec l’environnement, puisque tout est question de fric. N’est-ce pas monsieur le Ministre ?
Aujourd’hui, je fais court mais j’en remettrais un couche plus tard.