ActuBob

Analyse personnelle de l'actualité
Subscribe

Communiqué de presse : ASPAS, sauvons les grenouilles et les crapauds

février 26, 2010 By: Bob Lyr Category: Environnement, France, Protection animal, Société

Communiqué de presse
Le 25 février 2010

 


Avec l’ASPAS,
sauvons les grenouilles et les crapauds amoureux !



L’année de la biodiversité et le Grenelle de l’Environnement n’y ont rien changé : en ce début de printemps, des millions de crapauds et de grenouilles se font écraser sur les routes lors de leur migration nuptiale. Pour sa campagne « protégeons nos amphibiens », l’ASPAS diffuse gratuitement un guide de conseils pratiques pour mieux les connaître et les protéger.
 
Pour les grenouilles, les tritons et les crapauds, la cause de mortalité la plus visible est sans conteste la circulation routière. Les animaux tentent de rejoindre les zones humides nécessaires à leur reproduction et sont écrasés par millions, agonisant parfois dans d’atroces souffrances. Pour éviter cet horrible « crapaudplanning », automobilistes soyez attentifs, et levez le pied !
 
La raréfaction des zones humides, les bouleversements climatiques et l’invasion d’espèces exotiques, comme la grenouille taureau et la xénope s’ajoutent à toutes ces menaces. Or, les amphibiens sont des animaux utiles et protégés par la loi. La xénope (Xenopus laevis) s’est échappée de laboratoires de l’INRA, la grenouille taureau (Lithobates castesbeianus) envahit le Sud-Ouest et dévore tout sur son passage, y compris des individus de sa propre espèce et des chauves-souris ! Cet amphibien est également porteur sain d’un champignon très contagieux ; le Batrachochytrium dendrobatidis, qui provoque une maladie infectieuse nommée Chytridiomycose. Aidez les protecteurs de la nature : si vous constatez un taux de mortalité d’amphibiens important sans cause apparente, prévenez immédiatement la société herpétologique de France (www.societeherpetologiquedefrance.asso.fr <http://www.societeherpetologiquedefrance.asso.fr> ).
 
Afin de donner des pistes concrètes face à ces problèmes, l’ASPAS diffuse une plaquette de sensibilisation intitulée « Comment protéger nos amphibiens, guide pratique pour agir efficacement » en partenariat avec Hyla63, association de protection des amphibiens dans le Puy de Dôme. Comment éviter qu’une mare à grenouilles ne soit asséchée, à des crapauds de se faire écraser ? Qui alerter ?  Cette  plaquette propose des solutions concrètes pour sauver les amphibiens.
 
L’ASPAS met à la disposition de toute personne intéressée ce document gratuit, décrivant les démarches à adopter pour participer à cette campagne. Il contient 2 cartes détachables : une destinée au Président de votre Conseil Général pour l’inviter à pallier les problèmes rencontrés pour les amphibiens dans votre département, et une autre à envoyer à l’ASPAS ou à une association partenaire pour évaluer l’impact de la campagne, car cette action est collective.
 
Pour obtenir ce document il suffit de contacter l’ASPAS par courrier (ASPAS – BP 505 – 26401 CREST Cedex) en joignant 1 enveloppe A5 (16X23cm) timbrée à 0,90 euros.
 
Garant par leur présence de la santé de nos écosystèmes naturels et de la biodiversité, les amphibiens ont aujourd’hui besoin d’un bon coup de patte…

 

Ensemble, protégeons nos amphibiens !


Contact presse : Marc Giraud, Vice Président de l’ASPAS
Tél. 06 07 74 99 05

La plaquette “Comment protéger nos amphibiens”  sera envoyée gratuitement aux journalistes en faisant la demande.(disponible également en format pdf)

Association pour la Protection des Animaux Sauvages – www.aspas-nature.org
Membre du Bureau Européen de l’Environnement – Bruxelles
B.P. 505 – 26401 CREST Cedex – France Tel. 04 75 25 10 00 – Fax. 04 75 76 77 58 –
info@aspas-nature.org
Association reconnue d’utilité publique par arrêté préfectoral du 11 décembre 2008 (JORF n°0067 du 20/03/09)
Association 100% indépendante


Agissez pour la protection de l’OURS.

février 12, 2010 By: Bob Lyr Category: Environnement, pétition, Protection animal

Chers amis,

Avec FERUS, le FIEP et Pays de l’ours-ADET, agissez pour l’ours !!!!!

Nous vous proposons d’envoyer un mail aux têtes de liste des principales
listes (UMP, PS, Europe Ecologie et Modem) en lice pour les élections
régionales 2010 en Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Pour cela, remplissez simplement le formulaire en ligne et cliquez sur
« Envoyer » : http://www.regionales.paysdelours.fr/

Cela enverra automatiquement le message en votre nom aux différentes têtes de
liste de votre région.

Pensez aussi à diffuser l’adresse de la cyberaction le plus largement autour
de vous !

Plus nous serons nombreux, plus nous serons efficaces !

Merci de votre soutien, cordialement,

Les associations Ferus, FIEP et Pays de l’Ours – Adet

Cyber-action Régionales 2010 en ligne : http://www.regionales.paysdelours.fr/

PÉTITION
Vous pouvez toujours signer et faire signer la pétition pour l’ours (version
papier et en ligne) : http://www.ours2010.org . Afin de multiplier la portée
de la pétition, mobilisez-vous et transmettez nous aussi vos vidéos !!!!
http://www.ours2010.org/

ADHÉSION 2010
Pour la conservation de l’ours, du loup et du lynx, rejoignez nous en 2010 !!!!

Bulletin d’adhésion en ligne : http://www.ferus.org/spip.php?rubrique46

Amitiés ursines !

Assassinat… exécution… Vive la chasse ?

février 11, 2010 By: Bob Lyr Category: Environnement, France, Protection animal, Société

Quand Albert Einstein dit qu’il n’y a pas de limite à la connerie…

Lorsqu’un chien de chasse n’est plus rentable, rien ne sert de le garder. Il faut s’en débarrasser. La méthode utilisée peut paraître barbare mais conforme à l’esprit de la chasse.
Je ne suis pas trop d’accord avec cette phrase (de la Buvette des Alpages) : « Dimanche matin, dans un bois entre Castelsarrasin et Saint-Nicolas, un promeneur a assisté à une scène d’un autre âge. »

Est-ce vraiment d’un autre âge ? Non, je ne suis pas surpris. C’est d’un âge actuelle où tout n’est que violence. On tue pour tuer et rien d’autres.

Source :
Loup.org – La Meute
La buvette des Alpages – Un chasseur abat son chien

Communiqué de presse : 30 ans de l’ASPAS + 100e numéro de son magazine = double fête pour la nature !

février 03, 2010 By: Bob Lyr Category: Environnement, France, Protection animal

Si le loup est aujourd’hui protégé en France, si l’on peut interdire aux chasseurs d’entrer dans sa propriété, si les coccinelles sont utilisées par les jardiniers, c’est en grande partie grâce à l’ASPAS, l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages. L’aventure incroyable de cette ONG pas comme les autres nous est relatée dans son magazine Goupil

 

30 ans d’actions

L’ASPAS a été créée en 1980 par un pilote d’hélicoptère et une championne de natation, Alain Clément et Mireille Gendrier. Des personnalités aussi diverses qu’Haroun Tazieff, Laurent Baffie, Brigitte Bardot ou Bernard Clavel ont soutenu l’ASPAS. Elle est devenue l’une des associations de protection de la nature les plus efficaces de France, notamment au niveau juridique. Aujourd’hui, les Facultés enseignent le droit de l’environnement sur les très nombreuses jurisprudences initiées par l’ASPAS !
 
La totale indépendance financière de l’ASPAS lui a toujours permis une totale liberté de ton et d’action vis-à-vis des politiques, des industries et des lobbies. 30 ans d’initiatives courageuses et originales nous sont racontées dans un hors série plein de rebondissements : une roulotte jetée dans un ravin, un énorme navire appelé à la rescousse contre des braconniers en Méditerranée, des manifestations pacifiques et joyeuses, des bras de fer avec des ministres, un élevage de coccinelles, etc. Le hors série spécial anniversaire de l’ASPAS décrit également le fonctionnement des associations à but non lucratif en France, qui constituent un vaste réseau d’actions citoyennes.

100 magazines d’information

Adressé à tous les adhérents de l’ASPAS quatre fois par an, le magazine Goupil dresse l’inventaire des actions en cours, notamment un récapitulatif des recours juridiques.
Au menu de ce Goupil n°100 : le bilan désastreux du Grenelle de l’Environnement en matière de biodiversité, un meilleur bilan pour l’ASPAS qui vient de sauver quelque 50 000 animaux, une cyber-action contre la promotion de la chasse dans les écoles, des conseils pour protéger les amphibiens, et la remise annuelle de nos trophées : trophée de plomb (négatif) pour le député Pierre Lang à cause de son rapport anti-scientifique sur les animaux dits « nuisibles », et trophée de plumes (positif) pour le Comité écologique Ariégeois, qui a fait suspendre la chasse au grand tétras (oiseau rarissime) et les battues dans les zones à ours dans les Pyrénées. Goupil propose également des actualités : sur les tentatives de censure de la Fédération nationale des producteurs de raisins de table, sur la mascarade des « tables rondes chasse » du Gouvernement, sur un projet absurde de ligne TGV entre Poitiers et Limoges,  etc.

2 anniversaires, 130 notes d’espoir

Ces 30 ans d’actions citoyennes, par un petit groupe de salariés compétents et de nombreux bénévoles dévoués, ont toujours joué un rôle de contre-pouvoir face aux abus de lobbies tout puissants. Les victoires passées et présentes de l’ASPAS sonnent comme autant de notes d’optimisme et d’espoir pour ses 10 000 membres et pour tous les défenseurs de l’environnement. Depuis sa création, l’association garde le cap de l’exigence, avec ce slogan clin d’œil : « à l’ASPAS, nous sommes des extrémistes : nous demandons le respect des lois ».


Le hors série spécial 30 ans de l’ASPAS et le Goupil n°100, numéros collectors, sont envoyés sur simple demande aux journalistes qui le désirent, par courrier ou par mail en format Pdf.

Contacts presse : Marc Giraud, Vice-Président de l’ASPAS
Tél. : 06 07 74 99 05

Pierre Athanaze, Président de l’ASPAS
Tél. : 06 08 18 54 55

Source : ASPAS Nature


Projet Baie-James de l’association Peuple Loup, une sélection de photos.

janvier 02, 2010 By: Bob Lyr Category: Environnement, Infos sites, Photos

En ce deuxième jour du début de la fin de l’an 2010.

J’ai choisi une petite série de photos prises par Mickaël, dans le cadre du projet Baie-James 2008-2011.

Mickaël au camp de base – Décembre 2009

Lagopède – appelé « White bird » par les Cris

Paysage d’hiver – Léger redoux

Traces de Loup sur un lac gelé et enneigé.

Caribou.

Voiloup, c’est tout pour l’instant mais si vous désirez voir d’autres photos,
rendez-vous sur la Galerie copyleft de Peuple loup,
sur la Galerie FlickR et sur le site de l’association.

Bonne visite et bon week-end.