ActuBob

Analyse personnelle de l'actualité
Subscribe

Marche pour la Paix – Tibet

décembre 09, 2010 By: Bob Lyr Category: Chine, droits-de-l'homme, Monde, tibet

Marche pour la paix et le respect des droits de l’Homme, demain 10 Décembre 2010.

18h30 : Rassemblement sur les Trocadéros (ligne 9)suivi d une veillée aux bougies
Apppel lancé par la Fédération des Pays Asiatiques pour les Droits de l’Homme (FPADH) soutenu par les communautés birmane, tibétaine, Turkestan oriental (Ouighours), le Parti des Démocrates Chinois d’Outre-Mer, Club des Taiwanais.

Merci à tous!

http://www.tibetlibre.org/Accueil/

Petite réflexion : Déforestation

octobre 10, 2010 By: Bob Lyr Category: France, Nature - Environnement, Philosophie

Si l’on veut stopper la déforestation sur terre,
il faut supprimer l’humanité.

Bob Lyr

Universalité des Jeux Olympiques – Pas prêt d’arriver.

avril 03, 2010 By: Bob Lyr Category: droits des femmes, droits-de-l'homme, Handicapes, Humanité, Sport

On dit que les J.O. sont universels.
De qui se moque-t-on ?

Je l’ai constaté pendant les J.O. d’été, en 2004 car j’ai boycotté ceux de Pékin 2008 mais je pense qu’il s’est produit le même phénomène.
Confirmé en 2010 à Vancouver.
Il en sera de même en 2012 à Londres.

Explications de texte.

Lorsque l’on parle d’universalité et d’humanisme, on ne doit pas dissocier les être humains qui sont concernés. Mais personne ne semble avoir relevé un détail important et portant atteinte au respect de l’égalité de droits des Êtres Humains participants aux J.O. En effet, il y a deux Jeux Olympiques, ceux des valides et ceux des handicapés.

Je constate que l’on sépare les deux avec une différences importantes dans la couverture médiatique. Des heures de transmissions en directes pour les valides avec un maximum de publicités. Et quelques informations éparses pour les non-valides. Informations transmises uniquement si les athlètes gagnent des médailles, sinon on tire la chasse d’eau. Combien de médailles Olympiques, les athlètes français ont gagnés ? Selon, les informations nationales, deux ou trois. Aucune retransmission de l’ouverture et de la clôture des J.O. handisport. Quelques photos, peut être mais je n’en ai pas vu. Ce qui est sûr, pas de direct.

Ce qui prouve que pour les connards du C.I.O (Comité International Olympique), les handicapés ne sont pas des Êtres Humains dignes de participer en même temps que les athlètes valides. Ils n’ont pas le droits à la même fête, pas le droit de défiler dans le stade en même temps que les autres, pas le droit à la même couverture télévisuelle.
Les performances sont nettement inférieures donc moins intéressantes pour les sponsors. Donc moins intéressantes pour la presse qui ne vie que par la publicité. De ce fait, on transforme les heures de directs en minutes d’informations éphémères sous la condition de résultat. Dans le cas contraire, silence radio. Pas la peine de craquer du fric pour des handicapés.

Hypocrisie économique.

Les dirigeants du C.I.O vous diront qu’il est difficile, voir impossible, d’organiser matériellement des J.O avec tout le monde. Il faut de la place, etc… et des sous… surtout. Lâcheté et bouffonnerie économique, les handicapés ne sont pas rentables et ils coûtent chers.

Bien sûr qu’ils coûtent chers. Ils sont handicapés dans la vie, dans le travail, dans les transports, dans les médias, dans le sport, dans la publicité. Alors pourquoi se faire chier avec eux ? C’est déjà bien que l’on organise des J.O pour eux, non ? Ils doivent s’en contenter. D’ailleurs, ils s’en contentent.

Ma conclusion.

Les Jeux Olympiques seront vraiment universels et humains, le jour où les handicapés participeront en même temps que les valides à cette fête avec la même couverture médiatique du direct, les mêmes sponsors, le même publique et qu’ils participeront, en même temps que les valides, à l’ouverture et de la clôture des Jeux Olympiques. Certes, cela fera du monde dans le stade mais quel magnifique spectacle humain ça sera, lorsque l’on admirera tous ces athlètes ensembles sans distinction et à égalité de droit.

En attendant ce jour qui ne viendra probablement jamais, j’en conclus que les Jeux Olympiques ne sont qu’une vaste bouffonnerie commerciale.

Bob Lyr

Petite réflexion

février 18, 2010 By: Bob Lyr Category: droits-de-l'homme, Philosophie

La vie est une immense partie d’échecs dans laquelle quatre-vingt dix-neuf pour cents des être humains sont « Mat » avant d’avoir commencer à jouer.
Manipulés par les religions, le politiques, l’économie et j’en passe.

Quelle issue ?

Si j’avais su, j’aurai pas venu.

Un lieu de méditation pas comme les autres…

septembre 26, 2009 By: Bob Lyr Category: Philosophie, Société

… Et pourtant.

S’il existe un endroit qui permet de méditer en toute sérénité…

… L’endroit le plus isolé de la planète, où chacun peut s’y réfugier en savourant un moment de solitude.

En effet, qui n’a pas rêvé de partir sur une île déserte, le jour où le réveil-matin n’a pas sonné la même mélodie que d’habitude ?
Le jour où votre chef de service vous prend la tête parce que le patron lui a pris la sienne ?
Le jour où les enfants jouent un peu plus fort de leurs voix mélodieuses ?
Il existe énormément de raisons d’avoir envie de partir dans un lieu calme et reposant et toutes les excuses sont valables, surtout celle des impôts.

Alors, je vous dévoile le secret du bonheur partiel mais bonheur tout de même.

Lieu, O combien serein ! Qui vous permet de faire une auto-critique sur votre existence sans personne n’en soit informé. Tous les beaux projets que l’on crée, assis sur l’adversité du destin.
Qui vous permet de faire un bilan sur votre vie, ai-je bien épousé(e) le bon mari (ou épouse) ? ai-je le bon travail ? Où irai-je en vacances ? Comment vais-je payer mes impôts (les mots qui fâchent) ?
Mais il y a aussi de douces réflexions : Mes enfants sont adorables. Ma belle-mère est géniale (euh… c’est possible). Je désire être père ou mère de famille. Je vais adopter un chien, un chat ou mieux un enfant. Les grandes décisions d’une vie se prennent ici.

Une multitude de pensées positives ou négatives se développent en ce lieu de silence et de recueillement. Une pièce où l’on refait le monde, ou plus modestement son monde. Lorsque les pensées sont agréable, on traîne en longueur en savourant le temps de cet instant. Il arrive que l’on soit de mauvaise humeur alors on bâcle le problème en se débarrassant très vite de ce qui ne veut pas descendre, de ce qui ne veut pas respecter les lois de gravité de Newton. Le genre : « encore un étron de bloqué, c’est bien mon jour ». Oui, ça arrive aussi.

Alors dans ces moments de triste solitude, on se réfugie dans la lecture des magazines, du journal que l’on n’a pas pu lire le matin ou l’annuaire pour mieux connaître l’humanité, plus modestement ses voisins. La lecture est aussi un refuge qui permet de rendre plus agréable les instants difficiles.

Ce sont…
… les toilettes, les chiottes, les water-closed.
Bien sûr, cette fin n’est très romantique mais quel bonheur où enfin l’étron se débloque et fait « ploc ».